Charles Coburn


Mini-biographie:

Charles Coburn restera dans la mémoire des cinéphiles comme un formidable "character actor", c'est-à-dire interprétant le même rôle de façon récurrente. Coburn interprétait dans de nombreuses comédies ce personnage élégant avec son cigare.

Sa carrière démarre en 1901 à Broadway. Il déménage à Hollywood dans les années 1930. Il sera aux côtés de grands acteurs comme James Stewart dans Mariage Incognito (Vivacious Lady), Spencer Tracy dans Stanley and Livingstone ou Cary Grant.

En 1941, il est dirigé par l'un des maestro du genre: Preston Sturges dans Un coeur à prendre (Lady Eve). Il y est entouré d'un casting exceptionnel: Henry Fonda, Barbara Stanwyck, Eric Blore, Eugene Pallette et William Demarest.


Bande-annonce d'Un coeur pris au piège (The Lady Eve) 1941



Un coeur pris au piège (The Lady Eve) 1941


En 1942, il tourne trois films dont Crime sans châtiment (Kings Row) avec Ann Sheridan et In this Our Life avec Bette Davis.


Le ciel peut attendre (Heaven can wait) 1943


L'année suivante, il est dirigé par Ernst Lubitsch dans Le ciel peut attendre (Heaven can wait), une comédie produite par la Fox. La même année, il remporte l'oscar du meilleur second rôle pour Plus on est de fous (The More the Merrier).


Plus on est de fous (The More the Merrier) 1943



En 1947, Alfred Hitchcock le dirige dans Le procès Paradine. Loin d'être le meilleur film de son réalisateur, il permet tout de même à Coburn d'interpréter un inspecteur. Coburn participe à un autre polar en 1949: Impact. Cette série B lui offre un rôle sympathique d'inspecteur.



Impact 1949


La même année, il sera dirigé pour la première fois par Douglas Sirk dans Des filles disparaissent (Lured) qu'il retrouvera 5 ans plus tard.

L'année 1952 est marquée par son rôle dans Chérie je me sens rajeunir (Monkey Business) aux côtés de Cary Grant.
Douglas Sirk lui donne également un rôle sur mesure dans Qui donc a vu ma belle ? (Has Anybody Seen My Gal?) où Coburn relègue les autres acteurs au second plan tant sa présence à l'écran est riche. Le film est un pur plaisir pour l'acteur qui obtient enfin un rôle important.


Bande-annonce de Chérie je me sens rajeunir (Monkey Business) 1952



L'acteur termina sa carrière à la télévision dans des séries. Voici son apparition dans une émission :

Charles Coburn à la télévision


Charles Coburn (à ne pas confondre avec James Coburn) figure parmi les meilleurs "charactor actor" aux côtés d'Edgar Buchanan ou encore William Demarest.

Rédigé par Cole Armin


Filmographie sélective :

8 film(s) critiqué(s) sur les forums CineFaniac :

DVD/Blu-Ray testés :
Test Blu-Ray - Test DVD - Test DVD - Test DVD - Test DVD - Test DVD - Test DVD -





Charles Coburn critique, Charles Coburn biographie, Charles Coburn DVD, Charles Coburn western, Charles Coburn film, Charles Coburn cinéma, Charles Coburn filmo, Charles Coburn affiche, Charles Coburn affiches

FORUM

Forums

RÉSEAUX SOCIAUX

© CineFaniac 2005 - 2019